mardi 22 août 2017

Momentini

- Entendu dans la rue, un petit garçon à sa sœur : " L'âme, ça sort du corps quand t'es mort." "Et c'est comment ?" " On sait pas puisque qu'on est mort !".

- Entendu devant la nouvelle devanture du Musée des moulages (pas encore ouvert), un  jeune homme à un autre : "Tu vois, cette statue, c'est Laocoon ." J'aurais applaudi des deux mains s'il n'avait pas prononcé le nom du Troyen comme les anglais prononcent "cartoon" !

- Depuis deux jours, grande phase de nettoyage de fin d'été, et il y en avait besoin ! Lavage des carreaux, abominablement sales suite aux pluies violentes et diagonales et à une invasion de mouches pendant mon voyage à Dijon; chasse aux moutons sous les lits, dépoussiérage des bibliothèques, destruction du calcaire dans la salle de bains, etc.

- Je croyais y échapper mais les papillons tueurs de géraniums sont encore de retour cette année, même si plus discrets.

- Vu la naine la plus minuscule de ma vie. Alors qu'elle traversait devant ma voiture, j'apercevais à peine le sommet de son crâne.

L'Enfant de l'étranger

Voilà bien un roman aussi compliqué que le nom de son auteur : Alan Hollinghurst ! Une sorte de saga familiale (en fait deux familles) sur trois générations, dans un monde à la Jane Austen, mâtiné d'homosexualité sous-jacente (ou pas). J'ai eu beaucoup de mal pendant les deux premières parties à me repérer parmi les nombreux personnages, ce qui m'a singulièrement compliqué la lecture, d'autant que, lors mon périple à Dijon, je ne lisais que peu le soir, fatigue oblige. Pour copier Austen, on pourrait intituler ce roman : Mensonge et omission, et je ne pense pas qu'il m'en restera grand chose d'ici quelques mois.
(Alan Hollinghurst, L'Enfant de l'étranger. Ed. Albin Michel. Trad. de Bernard Turle.)

vendredi 18 août 2017

Voyage avec ma soeur (16)

En conclusion, trois jours vraiment intéressants : bon gîte, bonne chère, et surtout une ville étonnante par ses richesses variées et souvent splendides, et tout ça dans un périmètre relativement réduit. Mon top 3, pas forcément dans l'ordre ? La Cathédrale Saint-Bénigne (et sa crypte), le Puits de Moïse et le musée des Beaux-Arts. Je ne serais pas étonné d'y retourner, peut-être avec mes compagnons habituels de voyage, un été ou un autre.


Voyage avec ma soeur (15)

Dix personnalités nées à Dijon.

- Jacques-Bénigne Bossuet (1627-1704), homme d'Église, évêque de Meaux, prédicateur et écrivain français.


-  Prosper Jolyot de Crébillon (1694-1762) (Crébillon père), auteur dramatique, grand rival de Voltaire.

- Alexandre Gustave Eiffel (1832-1923), ingénieur et industriel.

- Édouard Estaunié (1862-1942), ingénieur polytechnicien. Inventeur du mot "télécommunications".

- Jeanne-Françoise Frémyot de Chantal (1572-1641), amie de saint François de Sales.

- Philippe III le Bon (1396-1497), duc de Bourgogne . Et aussi Jean Ier de Bourgogne (1371-1419) et Charles le Téméraire (1433-1477).



- Alexis Piron (1689-1773), poète et auteur dramatique, rival de Voltaire.

- Jean-Philippe Rameau (1683-1764), compositeur et théoricien de la musique.

- François Rude (1784-1855), sculpteur.


- Henri Vincenot (1912-1985), écrivain, peintre et sculpteur.


Mais, êtes-vous peut-être en train de vous dire, il en oublie un, et le plus connu. Eh bien non ! Celui dont je célèbre souvent la mémoire à l'apéritif, particulièrement en fin de semaine, Félix Kir (le chanoine Kir) est né (en 1876) non pas à Dijon mais à Alise-Sainte-Reine. En revanche il est bien mort à Dijon en 1968.

Voyage avec ma soeur (14)

Le Palais des Ducs et des États de Bourgogne (et la place de la Libération), de jour comme de nuit.







 






Voyage avec ma soeur (13)

Les jardins de Dijon.

- 1 : Jardin Darcy.

L'ours célèbre du sculpteur François Pompon (1855-1933), un des emblèmes de la ville de Dijon, avec la chouette de la rue de la Chouette





- 2 : Jardin botanique (ou Jardin de l'Arquebuse). Les fleurs, hélas, y étaient en fin de course.





- 3 : Square des Bénédictins (en bordure de la Cathédrale Saint-Bénigne), seul vestige des jardins de l'ancienne Abbaye).

 





 

Voyage avec ma soeur (12)

Les maison du centre historique.


Hôtel de Vogüé

Hôtel de Vogüé






 
Maison natale de Bossuet, dans un triste état
 

Place Darcy
Place Darcy

Vue depuis ma chambre d'hôtel



Hôtel Aubriot



Les Halles




Maison Millière, où furent tournée quelques scènes de Cyrano de Bergerac, film de J-P Rappeneau