mercredi 21 octobre 2020

Ou en cri d'amour

En hypocondriaque aux grandes oreilles

Existe aussi en personnel

Et un peu de musique, ça vous dirait ? (298)

Soignants, hôpitaux, malades et maladies.

mardi 20 octobre 2020

En attendant le jour

Je viens de terminer cet autre Connelly commencé à la clinique, atypique lui aussi puisque, s'il s'agit bien d'une enquête policière,  le traditionnel inspecteur Bosch y est remplacé par une femme, l'inspectrice Renée Ballard, sa nouvelle "héroïne". Mais, rassurez-vous : elle est aussi obstinée que son prédécesseur ! Malgré sa mise au placard et un acharnement certain de la part de sa hiérarchie, envers et contre tout, elle mènera à bien cette enquête en partie située dans le milieu des flics ripous. Je crois que, depuis, Connelly a publié un autre roman avec Ballard en tête de casting. 

(Michael Connelly, En attendant le jour. Ed. Calmann-Lévy. Trad. de Robert Pépin.)

Messe pour la ville d'Arras

Après Connelly, je me suis lancé dans ce roman historique de Andrzej Szczypiorski que j'ai pu terminer à la clinique mais que j'ai eu beaucoup plus de mal à lire, ma concentration faisant parfois défaut. 

Au printemps de 1458, la ville d'Arras fut frappée par la peste et la famine au point que, en un mois, près d'un cinquième de la population mourut. S'ensuivirent pilage, débauche et persécution. L'auteur (je n'ai pas le courage de récrire son nom !) est un polonais né en 1924 à Varsovie. Livre intéressant mais réservé aux passionnés d'Histoire. 

(Andrzej Szczypiorski, Messe pour la ville d'Arras. Ed. L'Age d'Homme. Trad de François Rosset.)

Le cinquième Témoin

Sur mon lit de douleur (c'est peut-être un peu beaucoup, non ?), je ne suis pas resté inactif. Entre soins, repas et somnolence, je me consacrais aux mots croisés (Michel Laclos) et à la lecture. Je devais terminer un roman atypique de Michael Connelly : Le cinquième Témoin. Atypique car il ne s'agit pas à proprement parler d'une enquête policière mais bien plutôt du compte rendu très précis d'un procès où l'accusée est défendue par Mickey Haller, avocat croisé dans d'autres opus. Passionnant, d'autant que la série The good Wife m'avait auparavant familiarisé avec la façon dont la justice est rendue aux USA. L'arrière plan en est la crise des subprimes qui provoqua la faillite de nombreux petits propriétaires immobiliers. 

Je ne sais pas combien de temps met  Michael Connelly  pour écrire ses romans ni de combien d'aides il bénéficie, mais je suis toujours surpris par la précision de ses connaissances et la façon très agréable qu'il a de les transmettre. A lire, vraiment.

(Michael Connelly, Le cinquième Témoin. Ed. Calmann-Lévy. Trad de Robert Pépin.)