jeudi 11 mars 2021

Le grappin

Le problème avec les "vieux" blogs (et leurs vieux auteurs !), c'est qu'on ne se rappelle pas toujours ce qu'on a déjà écrit et ce qu'on a laissé de côté. Il me semble bien que, là, je vais me répéter mais bon, on repasse bien Don Camillo chaque année ou presque à la télé !

Le curé d'Ars me rappelle une des plus grandes frayeurs de ma petite enfance. Je ne sais pas pourquoi, je dormais ce soir-là chez une grande-tante qui habitait juste en-dessous de mes parents. Je ne sais pas pourquoi non plus, j'avais eu le droit, avant d'aller mes coucher ce soir-là, de regarder le film à la télévision familiale. 

Je viens de le retrouver (https://www.youtube.com/watch?v=tXESvRAFzok) : il s'agit de Le Sorcier du ciel (1949), de Marcel Blistène. Et je me rends compte que, sans doute, je n'avais eu droit de n'en voir que les sept premières minutes, mais ça avait suffi !

Ma tante m'avait installé dans son Voltaire déplié (que j'ai toujours chez moi) qu'elle avait rallongé d'une chaise pour que mes pieds ne dépassent pas. Dans la pièce, il y avait une grande armoire de bois où elle rangeait ses vêtements. A peine la lumière éteinte, le bois de cette armoire se mit à craquer et, si vous avez vu les sept  premières minutes de ce film, vous comprendrez facilement ce à quoi je pensais ! Le grappin (surnom que donnait le curé d'Ars au diable) était dans l'armoire ! Je me souviens de la terreur qui me submergea alors, je ne me souviens pas de fin de l'histoire : ai-je fini par trouver le sommeil ? Ma tante est-elle venue me rassurer, ce qui m'étonnerait ? Il me semble que, le lendemain, quand j'avouais l'affaire, tout le monde avait bien ri ! A l'époque, on faisait tout pour vous faire croire au diable et, après, on se moquait de vous parce que vous y croyiez ! Ça donne à réfléchir !

4 commentaires:

Cornus a dit…

Il me semble en effet que tu avais parlé de cette armoire... Quant au film, j'ai vu les 7 premières minutes comme toi, mais je ne vais pas penser au diable. Normal, Lucifer, c'est moi !

Calyste a dit…

Cornus : vade retro, satanas !

karagar a dit…

moi je ne m'en souvenais plus, et un certain charme ce début de film

Calyste a dit…

Karagar : tu peux le voir en entier avec le lien.